Réhabilitation de 17 Logements

Paris rue Leibniz

 

Maîtrise d'ouvrage : Sogemac Habitat
Maîtrise d'œuvre : Benjamin Fleury (CdP : Théo Riboud) - Bet : Synapse (Fluide+Env.)
Livraison : Janvier 2014 Surface : 2 330 m² Coût : 755 000 €.ht - Photographies : David Boureau

Télécharger le dossier Pdf

 

LEIB 07

 

Une population fragilisée :
Cette résidence, de type faubourien parisien, située au 90 rue Leibniz, est constituée d’un immeuble de cinq niveaux sur rue et d’une maisonnette de deux niveaux comportant quatre appartements sur cour.  L’ensemble est composé de deux commerces sur rue, d’un studio et de seize deux pièces de surfaces variant de 27 à 37 m². La plupart de ces logements de petites tailles sont occupés par des personnes isolées aux revenus très modestes.
Du fait de la vulnérabilité de sa population et de certains loyers dits de "1948", cette réhabilitation a été financée sans hausse de loyer.
Un patrimoine dégradé :
Cet immeuble de par son délabrement mettait en danger ses habitants :
- vétusté des installations électriques et de chauffage ayant précédemment engendrée des départs d’incendie,
- très forte humidité en sous-sol et à l’intérieur des logements du rez-de-chaussée,
- problèmes structurels du plancher haut des caves aux poutres métalliques corrodées, dues à  l’humidité de l’édifice.
La décrépitude des communs ainsi que les faïences et les appareillages sanitaires des parties privatives ont également demandé une reprise totale. La difficulté de ce chantier en site occupé fut de déposer et reconstituer le plancher du rez-de-chaussée, y compris dans le hall et les circulations menant aux logements, en maintenant le passage des  habitants. Des passerelles temporaires franchissant les travaux furent installées le temps de la reprise.
Enjeux environnementaux & sociaux :
Afin de répondre à la contrainte économique de ces habitants, nous avons privilégié une réhabilitation avec un fort renfort thermique : en plus de la pose de convecteurs performants, nous avons disposé douze centimètres d’isolation extérieure complétée par des menuiseries performantes et des volets en bois. Cette amélioration thermique est en premier lieu une action sociale permettant la diminution des charges liées au chauffage.
Enjeux patrimoniaux :
Nous avons choisi de respecter au plus prés l’image faubourienne du bâtiment existant, néanmoins, afin de permettre la lecture de cette réhabilitation en tant que nouvelle strate historique, nous avons choisi d’utiliser le bois comme matériau commun à tous les ajouts :
- garde-corps avec lisse bois posée sur cadre métal avec une relecture contemporaine de ceux déposés,
- menuiseries en bois naturel remplaçant les anciennes fenêtres bois peintes en blanc dégradées,
- devantures des commerces, volets et mobiliers du hall en bois contreplaqué vernis.

 

  
ph5
 
LEIB 05
 

ph31

 

LEIB 04

 

LEIB 06

 

ph2

 

LEIB 12

 

LEIB 03

 

ph4